LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Mobilité : Nantes expérimente un premier axe de covoiturage et lance Naolib

Mobility as a Service

La métropole de Nantes, qui a prévu d’investir 1 M d’euros au cours du mandat pour développer les solutions de mobilité décarbonées, vient d’annoncer la mise en service de sa première voie réservée au covoiturage. Par ailleurs, toutes les offres de mobilité de l’agglomération vont être regroupées sous l’appellation Naolib.

Rimg0

La métropole de Nantes a mis en service le 12 juin une voie réservée au covoiturage, boulevard de la Prairie de Mauves, dans le cadre d’une expérimentation qui fera l’objet d’une évaluation avec le Cerema avant son éventuelle pérennisation. Longue de 2,2 km dans le sens Nantes-périphérique, elle est réservée aux véhicules transportant au moins deux personnes (en plus des véhicules de secours, taxis et transports collectifs). Les études réalisées indiquent que l’aménagement proposé permettra un gain de temps d’environ 8 minutes pour les covoitureurs effectuant un trajet en heure de pointe le soir, entre le boulevard de Seattle et la Porte d’Anjou.

 

Nantes Métropole, maître d’ouvrage de ce projet, a investi 500 000 € dans l’opération (pour les équipements, les travaux, et les mesures d’évaluation). D’autres projets de voies réservées au covoiturage sont d’ores et déjà programmés, notamment sur la route de Pornic en intra-périphérique à horizon 2025, et sur la voie actuellement réservée aux transports en commun sur le boulevard de Vendée.

 

Naolib va regrouper toutes les offres de mobilité

Par ailleurs, la principale agglomération de Loire-Atlantique a également annoncé le renforcement de son offre de services liés à la mobilité à partir de septembre. D’une part, pour plus de cohérence et de lisibilité, l’ensemble des opérateurs de la ville (Tan, Nge parkings, bicloo, Effia) vont être regroupés sous une nouvelle bannière : Naolib (cette nouvelle identité est inspirée par le nom de Nantes en breton, Naoned). La migration vers la nouvelle appellation se fera progressivement jusqu’en 2025, le temps du renouvellement de tous les supports de communication (fiches horaires, dépliants, cartes mobilité, panneaux, tarifs de parkings…).

 

Un nouveau site web va voir le jour pour offrir aux usagers un accès unique à toutes les offres de mobilité (actuellement il faut consulter le site de chaque opérateur pour les transports en commun, l’autopartage, les vélos, les parkings...). Par cette simplification, l’objectif est d’inciter plus de citoyens à changer de comportements de déplacement.

 

Une application mobile dédiée

Le nouveau site Naolib donnera d’ailleurs la possibilité aux usagers d’analyser leurs pratiques de mobilité (auto-diagnostic, témoignages, simulateur d’impact carbone, comparatif de chaque mode de déplacement selon trajet, coût financier, temps de trajet) et informera les professionnels sur les solutions de mobilité pour les salariés de l’agglomération (transports en commun, autopartage et covoiturage, stationnement…), sur les droits et obligations des employeurs ainsi que sur les aides financières existantes aux échelles locales et nationales.

 

Ce nouveau site internet sera mis en ligne mi-septembre 2023. Une application mobile est en cours de développement et devrait regrouper des fonctionnalités comme la planification des trajets et l’info en temps réel à partir de 2025. Une plateforme téléphonique dédiée à la mobilité complètera le dispositif pour informer et conseiller les usagers, quels que soient les modes de déplacement concernés (20 conseillers seront formés sur les services existants dans la métropole, les itinéraires, tarifs, horaires ou modalités d’accès).

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Le Congrès de la FNCCR
Du 26 au 28 juin 2024
Les Ateliers du Smart Cities Tour Val d'Oise Numérique
Le 10 septembre 2024
Assises de l'IA et des Territoires - 4ème édition
Le 2 octobre 2024