LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Comment Montbéliard optimise la gestion de déchets grâce à l’IoT ?

Gestion des déchets

Le territoire de Bourgogne-Franche-Comté a déployé des capteurs IoT sur ses points d’apport volontaire et ses poubelles pour connaître en temps réel leur taux de remplissage. L’objectif : optimiser leur emplacement et les tournées de collecte, mais aussi évaluer la bonne gestion de conteneurs par la sous-traitance.

Rimg0
Poubelles connectées - Crédit PMA

« Nous avions besoin de connaître le remplissage des contenants en temps réel pour avoir une analyse fine des habitudes et fréquentation des parcs de conteneurs mis à la disposition des habitants », résume Stéphane Thockler, directeur des systèmes d’information du Pays de Montbéliard Agglomération. Il y a un an, ce territoire a décidé de miser sur l’IoT pour optimiser sa gestion des déchets, en déployant des sondes mesurant les taux de remplissage d’un millier de points d’apport volontaire (PAV), ainsi que de 250 poubelles de parcs et une centaine de poubelles d’impasse (des contenants de 750 litres).


Dans cette optique, l’agglomération de Bourgogne-Franche-Comté a lancé un appel d’offres fin 2021 auquel huit entreprises ont répondu. Montbéliard a retenu la société rennaise Heyliot, spécialiste de l’optimisation de la collecte des déchets. Heyliot a développé un capteur optique laser présenté comme « plus précis et moins consommateur en énergie » que les solutions classiques de capteurs à ultrasons (lire SCM N°45). Baptisé Heywaste, il est également résistant aux lavages à haute pression réalisés dans les PAV.


Mais au-delà des atouts techniques de sa solution, Montbéliard a retenu Heyliot pour sa capacité à l’accompagner dans son projet. « Nous ne voulions pas d’une solution sur étagère. Plus qu’un fournisseur d’équipements nous cherchions un partenaire, une société avec qui nous allions co-développer notre stratégie de gestion intelligente des déchets », poursuit Stéphane Thockler.


1 445 capteurs déployés d’ici septembre

Et cette stratégie est donc basée sur le déploiement de 1 445 capteurs. Un peu moins d’un millier sont déjà installés. Le reste sera déployé d’ici la rentrée de septembre. Ils communiquent aujourd’hui via le réseau de communications LoRa d’Orange. Mais ils exploiteront, d’ici quelques mois, un réseau LoRa en propre qui sera déployé par la collectivité.


« Les données collectées nous permettent déjà d’avoir une meilleure visibilité sur l’usage qui est fait des PAV et des poubelles. Par exemple, si certains conteneurs se remplissent très progressivement en six mois, cela signifie qu’ils ne sont pas au bon endroit », confie Stéphane Thockler. Une fois que l’agglomération aura engrangé suffisamment de données, la prochaine étape sera d’optimiser les tournées des camions.

 

« Chaque camion connaitra le volume qu’il aura à collecter avant son départ », explique Cyril Pradel, co-fondateur d’Heyliot. « Nous allons ainsi optimiser leur itinéraire en tenant compte du taux de remplissage des conteneurs et du tonnage de chaque camion », précise pour sa part Stéphane Thockler. Une optimisation des tournées de collecte qui a permis aux collectivités déjà équipées une économie de 20 à 30 %, essentiellement sur les postes de carburant et de maintenance, indique Cyril Pradel.


Contrôler le travail de la sous-traitance

Le Pays de Montbéliard Agglomération a fait le choix de la sous-traitance pour collecter et transporter ses biodéchets vers un site de méthanisation. « Nous avons découvert un autre usage des capteurs qui nous permettent de suivre la bonne gestion des conteneurs par le sous-traitant », poursuit Stéphane Thockler.


Enfin, les données des capteurs pourraient être utilisées pour évaluer les mesures prises pour développer le tri chez les habitants. « Les conteneurs connectés sont un puits de science pour mieux connaître et analyser la production de déchets sur un territoire, comme par exemple vérifier les résultats de mesures d’incitation au tri », souligne Cyril Pradel.


Ce projet a coûté 300 000 euros, dont 70% subventionnés par la région Bourgogne-Franche-Comté dans le cadre de son appel à projets « Territoires Intelligents et Durables » lancé en 2021. Il s’inscrit dans une démarche smart city menée depuis deux ans par le Pays de Montbéliard Agglomération, comportant cinq autres axes : relation citoyenne (portail numérique pour les habitants), sécurité (développement d’un « territoire vigilant »), santé (plateforme numérique pour les professionnels de la santé), gouvernance de la donnée (jumeau numérique) et développement économique (valorisation de la donnée pour les entreprises). 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
REX | Territoires connectés et durables
Du 26 au 27 mars 2024
Les Rencontres cloud, datacenters, territoires & des données souveraines - 3ème édition
Le 3 avril 2024