LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Collecte de déchets : Heyliot améliore son capteur et valorise ses données

IoT

La société rennaise Heyliot, spécialiste de l’optimisation de la collecte des déchets, passe à la vitesse supérieure et souhaite désormais valoriser ses données pour aider les collectivités dans leurs prises de décisions. Explications.

Rimg0
Cyril Pradel et Loic Coeurjoly, cofondateurs d'Heyliot

Heyliot, qui commercialise depuis l’année dernière une solution d’optimisation de collecte des déchets baptisée Heywaste (reposant sur les réseaux bas débit LoRa et Sigfox), vient de lancer une nouvelle version de son capteur. En effet, ce dernier est désormais résistant aux lavages à haute pression réalisés dans les PAV (Points d’Apports Volontaires). « Il s’agit d’un capteur optique qui consomme moins d’énergie que les traditionnels capteurs à ultrasons », explique Cyril Pradel, cofondateur de la société, « de plus, il permet de réaliser jusqu’à 20 fois plus de mesures quotidiennes, et avec plus de précision ». Cette capacité à faire remonter plus de données incite aujourd’hui Heyliot à enrichir son offre autour de l’exploitation de ces dernières.

 

Le nouveau capteur IoT d'Heyliot

Pour l’heure, les données générées sont utilisées pour permettre aux camions de ramassage de se déplacer au bon endroit au bon moment. Mais la société veut aller plus loin et travaille d'ailleurs déjà avec quelques partenaires spécialistes de la planification de tournées, comme Simpliciti. « Globalement, notre objectif est d’analyser les performances d’un parc de contenants afin de faire baisser les coûts opérationnels des collectivités, mais nous pouvons aussi coupler ces données avec des indications horaires, les conditions météo ou d’autres paramètres », poursuit Cyril Pradel, « par ailleurs, nous pouvons présenter les flux de déchets par région ou par contexte économique, en fait la production de déchets dit beaucoup de la dynamique d’une collectivité ».

 

Accélérer le déploiement de capteurs pour générer plus de données

La volonté d’Heyliot est donc maintenant de construire une stratégie de valorisation de la donnée permettant de mieux comprendre la production de déchets et d’apporter une aide réelle à la décision publique. Depuis l’année dernière, elle a installé en France 1500 capteurs qui ont généré près de 4 millions de mesures. « Mais nous voulons accélérer le déploiement de capteurs pour disposer d’encore plus de données », indique Laurent Dalibon, associé, « au-delà des PAV, nous pouvons installer nos capteurs dans les composteurs partagés qui commencent à se développer, ainsi que dans les corbeilles de rues ». En effet, la notion de REP (Responsabilité Elargie des Producteurs) s’appliquant à de plus en plus de produits, notamment en matière de propreté urbaine, il devient intéressant de pouvoir apporter des informations sur le niveau de remplissage des poubelles.

 

« Nous estimons que les solutions smart city ne doivent pas être réservées aux grandes métropoles et cherchons par conséquent à équiper aussi des collectivités qui souhaitent démarrer dans ce domaine par la collecte des déchets », poursuit Laurent Dalibon, « dans cette perspective, nous appliquons d’ailleurs une politique tarifaire adaptée ». Heyliot travaille notamment aujourd'hui avec les agglomérations de Saint-Malo et de Brest, mais aussi avec de plus petites collectivités, comme la communauté de communes du pays de Mortagne (en Vendée) par exemple.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
RUGGEDISED la conférence finale
Le 6 septembre 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022