LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Saint-Quentin-en-Yvelines teste des services de mobilités basés sur l'IA

Intelligence artificielle

L’agglomération de 228 000 habitants vient de signer un accord avec Mobilize, la marque de Renault Group dédiée aux nouvelles mobilités. Cinq services, basés sur les données et l’IA, vont être déployés sur ce territoire, autour de l’analyse de la qualité des routes, des nuisances sonores, des émissions polluantes ainsi que l’optimisation des emplacements de points de charge pour les véhicules électriques.

Rimg0
Jean-Michel Fourgous, président de Saint-Quentin-en-Yvelines (à gauche) et Fedra Ribeiro, directrice générale de Mobilize (au centre). Crédit : J.Amiard -SQY

Proposer une mobilité plus durable, plus accessible et plus abordable à ses habitants, tel était l’objectif de Saint-Quentin-en-Yvelines. L’agglomération d’Île de France vient de se rapprocher de la société Mobilize (Renault Group) spécialisée dans les nouvelles mobilités. Un partenariat qui fait de la collectivité « la vitrine des services développés par Mobilize » via le déploiement de cinq outils basés sur les données et l’intelligence artificielle (IA).

 

« Notre collectivité souhaite placer la donnée au cœur des réflexions sur l’évolution de la ville intelligente et durable qu’elle ambitionne de devenir, pour encourager les changements de comportements et permettre à tous les usagers de bénéficier de services publics plus innovants et performants », déclare Jean-Michel Fourgous, président de Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

« Identifier les zones accidentogènes »

L’agglomération va notamment déployer une solution d’analyse de la qualité des routes appelée Smart road monitoring. Cet outil réalise un diagnostic de la qualité des routes pour une gestion optimisée des travaux de rénovation à effectuer. La deuxième solution, appelée Safety road, est dédiée à l’amélioration de la sécurité routière. « L’idée est d’identifier les zones accidentogènes d’un territoire pour permettre de prioriser les aménagements à réaliser et en évaluer l'impact », souligne la société Mobilize dans un communiqué.

 

Le troisième service mis en place, nommé "Reduction of noise pollution" est une solution d’analyse des nuisances sonores. Elle identifie l’impact de la voirie sur la pollution sonore afin de hiérarchiser les réaménagements à effectuer pour la réduire. Une solution complémentaire d’analyse des émissions polluantes combine les données telles que le trafic, le comportement des conducteurs (vitesse, freinage...), la motorisation des véhicules, leur année de fabrication et la qualité des routes, aux informations relatives à la pollution, dans le but d’aider les villes à réduire ses émissions.

 

Enfin, Mobilize propose une solution d’optimisation des emplacements de points de charge pour les véhicules électriques. Cette dernière analyse le territoire et les habitudes des usagers de véhicules électriques afin de proposer la meilleure stratégie d'implantation de bornes de recharge, en termes de localisation et de nombre.

 

« Faciliter les prises de décisions »

« Ces cinq premiers services basés sur la donnée, que Mobilize a développés pour les territoires, vise à faciliter les prises de décisions, qu’il s’agisse de mettre en œuvre des actions d’aménagement ou de réaménagement des routes, d’améliorer la sécurité routière ou de réduire les émissions polluantes et nuisances sonores », résume Fedra Ribeiro, directrice générale de Mobilize.

 

Avant le déploiement de ces services, les 12 communes du territoire seront analysées en termes de qualité et sécurité des routes, de nuisances sonores, d’émissions polluantes et d’offres de points de charge pour les véhicules électriques. Cette étude sera remise à Saint-Quentin-en-Yvelines à la fin du premier trimestre 2023.

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
REX | Territoires connectés et durables
Du 26 au 27 mars 2024
Les Rencontres cloud, datacenters, territoires & des données souveraines - 3ème édition
Le 3 avril 2024