LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

La concertation Place de l'innovation urbaine est lancée pour trois mois

Innovation

Sous l’égide du collectif Cap Digital, cette concertation souhaite faire dialoguer tous les acteurs de la transformation des villes, privés comme publics, petits comme grands. Des propositions seront soumises au gouvernement avant la fin 2020.

Rimg0

Cap Digital, qui se présente comme « le premier collectif européen d’innovateurs du numérique » avec 1 314 entreprises franciliennes adhérentes, a lancé le 1er octobre à Paris la "Place de l'innovation urbaine". Une « grande concertation nationale, ouverte et transparente » de trois mois menée via un site web, main dans la main avec le ministère de la Transition écologique, le Cerema et une trentaine d’autres acteurs. Concrètement, une collectivité locale ou un aménageur peut échanger sur un projet urbain ou une problématique locale, au travers d'un forum en ligne, avec les entreprises inscrites. Une synthèse de ces discussions est réalisée ensuite, au bout de quelques semaines. Des ateliers territoriaux dans la France sont aussi organisés en complément. « Avec ces villes, chercheurs, aménageurs, PME, grands groupes et cabinets d’études et d’architecture, nous nourrissons trois objectifs : identifier les blocages de l’innovation urbaine, trouver des solutions et construire des outils pour les mettre en œuvre. Nous souhaitons les faire remonter au gouvernement pour un engagement des projets dès janvier 2021 » projette Charles Huot, président de Cap Digital et directeur général de l’entreprise People in the Sun. « L’idée est se favoriser les transferts de méthodologie, de technologie, d’encourager les partenariats public-privé [PPP] pour développer la transition écologique au sein de nos villes et territoires » renchérit Florent Boithias, responsable villes et territoires intelligents au sein du Cerema.

La peur à innover est encore (trop) fréquemment invoquée, notamment dans les petites villes, relèvent les initiateurs de Place de l'innovation urbaine. Avec comme principaux freins : le coût, le risque et la légalité/légitimité à agir. « Une innovation peut bien marcher dans une ville, mais mal dans une autre. C’est une affaire de cultures et d’usages » complète Albane Godard. Pour cette consultante en aménagement des espaces urbains, « l’expérimentation à grande échelle avec de nombreux utilisateurs et la discussion sont indispensables à tous, car les villes sont des systèmes très complexes et organiques, qui évoluent en permanence. On progresse, mais on a toujours du mal à les modéliser ». Rendez-vous le 18 décembre pour les conclusions de la Place de l'innovation urbaine à Paris.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Autonomy
Du 4 au 5 novembre 2020
Smart City Day
Le 17 novembre 2020
Smart City Expo World Congress
Du 17 au 18 novembre 2020