SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Pont-Sainte-Maxence dote l’ensemble de ses écoles d’outils numériques

dossier

Cette commune de moins de 13 000 habitants ne fait pas dans la demi-mesure. Elle a décidé de déployer des outils numériques dans l’ensemble de ses écoles. Un projet atypique qui répond à des enjeux pédagogiques et d’égalité des chances face au digital.

Rimg0

Le numérique à l’école n’est pas l’apanage des grandes villes. Pour les communes de tailles petites et moyennes, l’e-éducation est bien souvent un levier d’attractivité du territoire. Rares sont cependant les villes de moins de 20 000 habitants à déployer des outils numériques sur l’ensemble des écoles. C’est la spécificité du projet de Pont-Sainte-Maxence (60), qui a doté 35 classes élémentaires et 22 classes maternelles de vidéoprojecteurs interactifs (VPI) et de tablettes numériques.
En cette rentrée 2019, ce sont ainsi 1 266 élèves de six maternelles et de six écoles élémentaires qui bénéficient de ces solutions. Plus précisément, les maternelles disposent d’un VPI par établissement. Dans les écoles élémentaires, chaque classe possède un VPI, auxquels s’ajoutent une à deux mallettes de "classes mobiles" par établissement. Ces mallettes contiennent 15 tablettes Android ainsi qu’un point d’accès WiFi.
Au total, cette commune de près de 13 000 habitants, a déployé 105 tablettes et 39 VPI. Chaque classe est également équipée d’un NAS (serveur de stockage en réseau) pour le partage de fichiers et d’un PC pour l’enseignant. Ce dernier intègre un logiciel de création de contenus interactifs pédagogiques multimédias (Smart Notebook du canadien SMART Technologies). Ce déploiement a été réalisé sur deux ans, entre 2016 et 2019, pour un montant total de 258 000 euros.
Pourquoi avoir équipé toutes les écoles du territoire ? « Un déploiement partiel n’aurait pas eu de sens. Vous ne pouvez pas avantager certains établissements par rapport à d’autres. Le numérique à l’école, c’est au contraire l’égalité des chances face au numérique. Il s’agit de donner les clés du monde de demain à nos enfants, dès leur plus jeune âge, pour qu’aucun ne prenne de retard. Face à cet enjeu, nous avons effectivement choisi d’investir massivement », indique Arnaud Dumontier, maire de Pont-Sainte-Maxence.


Une collaboration avec l’Adico et l’Éducation nationale

Le projet de Pont-Sainte-Maxence a été réalisé en collaboration avec plusieurs acteurs locaux, dont l’Adico (association pour le développement et l’innovation numérique des collectivités), qui a assuré la vente des équipements, leur installation et leur maintenance. Cette structure, crée en 1990 à l’initiative d’une dizaine de communes de l’Oise, équipe et conseille aujourd’hui plus de 1 700 collectivités dans leur transformation numérique. « Réussir un tel projet ne passe pas uniquement par l’achat de matériel. Il faut également un projet pédagogique, développé avec les enseignants », souligne Emmanuel Vivé, directeur général de l’association. Pour cela, l’Adico a réalisé, en amont, des présentations des solutions aux enseignants. Ce fut l’occasion d’échanger sur les possibilités des outils et leurs applications dans différents domaines pédagogiques : apprentissage du Français, des mathématiques, des langues étrangères et même du sport, via des enregistrements vidéo des pratiques EPS.
L’Éducation nationale a également participé au projet. « Nous mettons en place un dispositif de formation aux outils numériques pour les enseignants. Dans chaque établissement, deux à trois enseignants peuvent suivre cette formation d’une demi-journée, réalisée dans leur école. Ils peuvent ensuite partager leurs connaissances aves leurs collègues », explique Anne-Sophie Palfray, inspectrice.
Après les VPI et les tablettes, Pont-Sainte-Maxence étudie le déploiement de robots pédagogiques. Il pourrait s’agir des petits "Blue-Bots" du britannique TTS, dont les déplacements se programment à la main via des touches intégrées sur leur dos. Principal objectif : initier les enfants à la logique du codage informatique.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Forum Energie Time
Le 24 octobre 2019
Colloque TRIP
Du 5 au 6 novembre 2019
Lost in Transition
Du 6 au 8 novembre 2019