SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

La ville connectée doit être citoyenne et sociale

Mobilité

Tribune rédigée par Jérôme Ravet, CEO chez ID-IDO.

Rimg0

La modernisation des quartiers va inévitablement s’appuyer sur une révolution technologique. Dans le domaine de tous les possibles, le risque principal est d’oublier l’essentiel : l’humain. La technologie n’est pas auto-suffisante, elle n’est qu’un moyen et doit être mise au service des citoyens.
Après la démocratisation des smartphones et la généralisation des véhicules connectés annoncée, la prochaine étape logique est l’intégration de la connectivité dans les bâtiments. Pléthore d’objets connectés sont déjà implémentés dans l’habitat : enceinte, assistant vocal, électroménager, luminaire… Ludiques, ils ont permis de faire un premier pas dans l’adoption d’une vie partagée et assistée. Le foyer est ouvert au monde. Avantage et inconvénient : nous avons accès à du contenu infini et allons chercher de l’aide sur diverses plates-formes vidéos ou forums auprès de relations virtuelles, sans pour autant connaître nos voisins et notre quartier. Reconnecter les habitants à leur environnement de vie revalorisera la notion de citoyen tout en permettant une meilleure gestion des actifs.


Répondre aux besoins de l’habitant grâce à des services localisés

Jérôme Ravet, CEO chez ID-IDO

La gestion des actifs en temps réel est rendue possible et facilitée grâce à une offre de services localisés. Il est par exemple possible pour un travailleur indépendant de réserver une salle de réunion dans le cadre d’un rendez-vous client dans un immeuble voisin en toute simplicité et en temps réel. L’intégration de technologies de contrôle (serrures connectées…), fluidifie le processus et autorise une expérience sans accroc et sans perte de temps pour l’utilisateur.
La gestion des actifs s’applique également à tous les besoins et envies du quotidien : objet, aide ponctuelle, service entre particuliers (garde d’enfants, roadtrip le temps d’un week-end, etc.). Dans une parfaite continuité d’usage : il n’y a aucune rupture dans l’utilisation, les services sont gérés par la même plate-forme qui est intégrée au smartphone, aux bâtiments, aux moyens de mobilité.


Une mobilité adaptée et plus responsable

3300 euros. C’est le coût moyen annuel d’une voiture pour un foyer. Un montant bien supérieur au coût des transports en commun d’une grande agglomération par exemple. Malgré un taux d’inutilisation important, de nombreux foyers ne peuvent se passer d’un véhicule. L’intégration de moyens de mobilité au sein du bâtiment permettent une utilisation sur-mesure et adaptée en permanence au réel besoin des habitants. La mutualisation de ces actifs permet d’en réduire les coûts, voir d’engranger des bénéfices qui entraineront la baisse d’autres charges communes. Une famille n’a pas les mêmes besoins lorsque l’un de ses membres ou se rend à un rendez-vous, que lorsqu’elle part en vacances ou fait une sortie en famille. La mobilité ne se fait pas qu’à quatre roues, et disposer d’un moyen de mobilité adapté à chaque besoin permet de réduire les coûts, l’impact écologique et les tracas pour l’utilisateur.
L’intégration de la mobilité est une vraie offre de services. Prenons l’exemple d’une personne âgée qui doit se rendre chez le médecin. Une personne de sa famille peut réserver une auto intégrée au bâtiment et l’amener. Prenons le même cas de figure, mais sans qu’aucun membre de la famille ne puisse l’emmener ; il est alors possible de réserver une auto intégrée au bâtiment et faire appel à un chauffeur. La technologie est au service de l’humain et sert des actes sociaux et citoyens.
Dans cet environnement de services accessibles et faciles d’usage, le quartier répond aux besoins de ses habitants et favorise l’écosystème de la ville en améliorant sa notoriété et la qualité perçu de vie. La reconnexion des habitants et des quartiers favorise les retombées économiques : l’habitant produit plus et consomme plus.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
RuraliTIC
Du 27 au 29 août 2019
Université d'été des urbanistes
Du 28 au 31 août 2019
Universités - Smart buildings for smart cities
Du 4 au 5 septembre 2019