SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Remettre les usagers et les objectifs de politiques publiques au cœur des projets de territoires intelligents

Smart city

Tribune rédigée par Fanny Brûlebois, directrice Territoires chez OpenCitiz.

Rimg0

Si le concept de smart city, né dans les années 2000, est devenu pour certains un concept marketing vide de sens, force est de constater que le numérique vient bouleverser le mode de fonctionnement et l’organisation traditionnels des collectivités. La transition numérique ne peut plus être ignorée. Elle conduit les collectivités à se transformer dans un contexte de finances publiques de plus en plus contraintes. Parce que les technologies évoluent tout comme les usages et les demandes des citoyens, les territoires doivent innover pour rester attractifs, se développer et offrir les services correspondant aux nouvelles demandes de leurs habitants. Car le contexte a fortement évolué au cours de ces dix dernières années : évolution technologique accélérée, demande de plus de transversalité et de participation de la part des usagers, apparition de nouveaux services et applications privées…
Les collectivités font aujourd’hui face à cinq principaux défis : assurer le maillage du territoire en infrastructures numériques et l’accès au Haut Débit ; réduire la fracture numérique et mettre en place des dispositifs de médiation numérique ; maîtriser et valoriser ses données ; protéger les données personnelles ; créer de nouveaux services pour les citoyens et les impliquer dans le processus de décision. Au terme "smart city", nous préférons celui de "territoires intelligents" : car la transition numérique n’est pas réservée aux zones urbanisées et aux métropoles. C’est un mouvement de fond, qui touche l’ensemble des collectivités.


La technologie doit servir les objectifs de politique publique

Fanny Brûlebois, directrice Territoires chez OpenCitiz

Si la technologie est au cœur du sujet, elle ne doit pas faire oublier que les objectifs de politiques publiques sont prioritaires et que les technologies doivent les servir et servir l’intérêt général dont elles sont les garantes. Etre technophile ne veut pas dire être techno-centré. Faire preuve de discernement dans les choix et s’adapter aux enjeux territoriaux, aux objectifs de politiques publiques, et aux nouveaux usages, c’est tout le défi actuel.
Aujourd’hui, il importe d’être critique et exigeants face aux nombreuses innovations qui naissent et sont présentées chaque jour. Car les points de vigilance sont nombreux et créent des réticences souvent à juste titre : protection des données personnelles, cybersécurité, fractures numériques… Autant d’enjeux à garder en tête et à prévenir lors de la construction de son projet et du choix des solutions technologiques. A l’issue de ces premières vagues de smart city, à l’étranger comme en France, certaines craintes de la part des décideurs publics mais aussi des usagers ont vu le jour, en particulier une crainte liée à la non-adéquation du projet de smart city, parfois « loin des difficultés et besoins des usagers ».


Associer les habitants aux projets de smart city

Pour répondre à cette crainte, les territoires sont de plus en plus nombreux à construire leurs projets de smart city avec leurs citoyens. La ville de Montréal (Canada) a très tôt, ouvert la voie en associant les habitants lors de la phase de structuration de sa stratégie. D’autres collectivités, en Europe et en France, prennent ce chemin. Les habitants peuvent contribuer, à travers différentes modalités de consultation, à la définition des objectifs stratégiques et les besoins prioritaires ; à la définition et à la co-construction des solutions et des services à mettre en œuvre ; à l’évaluation des projets et/ou des expérimentations.

La concertation avec les citoyens-usagers ne doit pas être considérée comme une contrainte mais au contraire comme un instrument au service de l’élaboration de stratégie de territoires intelligents. La participation citoyenne doit intervenir en amont du projet, dès son initiative, et ne doit pas se limiter à une confirmation d’une démarche entreprise sans les citoyens.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Assises européennes de la transition énergétique
Du 22 au 24 janvier 2019
AP Connect
Du 29 au 30 janvier 2019
Maddy Keynote
Le 31 janvier 2019