SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Urbagora : l’avenir de la mobilité en question

Mobilité

La première édition d’Urbagora, événement proposé par l’association Megacities Institute, a réuni des entreprises, institutions, collectivités, chercheurs et associations, qui ont échangé sur la vie urbaine. Au cœur des réflexions : la mobilité et ses évolutions.

Rimg0
Paulo Ferreira, vice-président Smart Cities chez Bosch.

Pollutions, congestion du trafic ou encore hausse de la criminalité : d’un point vue environnemental comme sociétal, l’espace urbain concentre toute sorte de problématiques qui nuisent à la qualité de vie. La qualité de l’air, les incivilités et la saleté sont particulièrement mises en cause (86% des répondants) dans l’enquête menée par l’assocation Megacities Institute, en collaboration avec Toulouse Business School, entre février et mars 2018. Les collectivités tentent de trouver des solutions pour résoudre la situation, agissant notamment au niveau de la mobilité – optimisation des transports publics, déploiement du stationnement intelligent, promotion de la livraison du dernier kilomètre par véhicule électrique...

Exemple avec la ville de Stuttgart (620 000 habitants) en Allemagne. Afin de résoudre la congestion et d’améliorer la qualité de l’air, la commune fait la promotion du véhicule électrique (400 points de recharge disponibles), de la mobilité partagée et des transports en commun (mise en place d’un système de supervision multimodal). L’une des difficultés, « c’est de partager l’espace urbain entre les différents usages et usagers, témoigne Michael Münter, responsable de la planification stratégique et de la mobilité durable pour la ville. Il s’agit là d’un choix de politique publique. »

 

Changement d’usages et de comportements

Véhicule propre, autopartage, covoiturage, VTC, free-floating de scooters ou de vélos, navette à la demande : à Stuttgart comme dans d’autres grandes agglomérations européennes, le futur de la mobilité s’écrit dans la diversité de l’offre. « Et on ne parlera bientôt plus de "propriétaires" mais d’"usagers de véhicules et de types de mobilité" » commente Delphine Asseraf, directrice de l’écosystème Ma mobilité d’Allianz.

Reste la question du financement des infrastructures d’accueil de ces nouveaux moyens de transports. Comment entretenir l’existant tout en investissant pour anticiper le futur ? « Il n’y a pas encore de modèle économique qui ait été trouvé », estime Michael Münter. Jacques Richier, président-directeur général d’Allianz France, plaide pour que les acteurs – publics et privés - investissent davantage dans ces infrastructures ainsi que dans les transports multimodaux. Il les invite également à s’interroger – et à prendre des décisions – sur la question de la propriété des données, sur la cybersécurité et sur les aspects juridiques liés aux nouveaux véhicules. 

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Journées Hydrogène dans les territoires
Du 26 au 27 septembre 2018
ChangeNOW
Du 28 au 29 septembre 2018
Electric Days
Du 9 au 11 octobre 2018