LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Le premier escape game zéro-déchet lancé à Poitiers

Gestion des déchets

Le Grand Poitiers est la première communauté urbaine à accueillir un jeu d’énigmes autour de la réduction des déchets, pour sensibiliser le grand public. Imaginé par la start-up Trizzy, qui développe des outils numériques pour réduire les ordures ménagères, ce jeu est une manière de mettre en lumière les engagements de la collectivité.

Rimg0

« Nous voulons toucher les personnes qui ne sont pas forcément sensibles à la réduction des déchets. » Romain Bouiller, fondateur de la start-up Trizzy, a mis au point un escape game zéro déchet pour la communauté urbaine du Grand Poitiers. Grâce à ce jeu d’énigmes, qui aura lieu dans cinq endroits différents de la ville de Poitiers, l’idée est d’apprendre les gestes simples aux familles, étudiants et plus largement à tous les habitants, pour qu’ils adoptent de nouveaux comportements. Le brief est simple : il faut trouver l’antidote qui sauvera le panda Trizzy, un des derniers de son espèce. Car après avoir mangé du bambou pollué, il est tombé malade. « Les joueurs devront donc réussir à dépolluer la ville », détaille Romain Bouiller. Pour jouer, les participants utiliseront un chatbot, sur le site de la collectivité. Car l’objectif pour la start-up, et pour la collectivité, est avant tout que les habitants découvrent l’existence de cet outil.


Un chatbot intelligent qui reconnaît 3500 déchets

« Nous avons mis en place un module, qui s’intègre aux sites des collectivités pour guider les habitants dans la réduction de leur déchets », précise le fondateur de l’entreprise Trizzy, qui a fait du développement d’outils innovants, son coeur de métier. En ligne, le robot conversationnel répond aux questions des habitants concernant les déchets (consignes de tri, horaires des déchèteries, obtention d’un composteur…). Doté d’une brique d’intelligence artificielle, il reconnaît plus de 3 500 déchets et permet de guider les habitants dans leur tri. Les internautes peuvent également s’informer sur les structures de réemploi ou encore consulter des tutos pour apprendre à réaliser un salon de jardin en palettes ou à faire ses pastilles de lave-vaisselle. La communauté urbaine du Grand-Poitiers, qui fait de « l’engagement zéro-déchet et de l’économie circulaire une priorité », s’est rapproché de la start-up dès 2019 pour mettre en place ces actions et inciter l’adoption de nouvelles habitudes.


Un festival zéro déchet

Basée à Angoulême, Trizzy a aujourd’hui installé son outil intelligent sur une vingtaine de sites de collectivités. En Aquitaine mais également dans le Sud-Est, en Guadeloupe ou en Polynésie-Française. Certaines d’entre elles sont d’ailleurs intéressées par la mise en place d’un escape game sur leur territoire. « Il y a de grandes chances que le jeu soient déployés ailleurs », précise Romain Bouiller, qui emploie 9 salariés. En parallèle, la société travaille déjà sur de nouveaux événements. Pour l’agglomération de Pointe-à-Pitre, Trizzy va notamment lancer un événement digital qui durera un mois et dont le programme reste pour le moment secret. En parallèle, la société travaille avec le syndicat de traitement des déchets Calitom, en Charente. « Nous avons déjà organisé un festival zéro déchet. La deuxième édition a eu lieu en juin et nous préparons la 3eme. » Avant l’été, la société avait notamment organisé un concert dans un centre de tri avec un artiste qui crée ces instruments de musique grâce au réemploi. Et pour cette nouvelle édition, la société a encore de nombreuses idées. « L’objectif est de montrer que les déchets peuvent être sexy. »

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda