LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Bilan 2021 de l’Arcep : fermeture du réseau cuivre et montée en puissance de la 5G

Très Haut Débit

La bascule du réseau cuivre vers la fibre est une « étape historique dans la vie des infrastructures fixes », selon l’Arcep, qui fait de la qualité de service sur la fibre une de ses priorités. Au même titre que le déploiement d’une couverture mobile performante.

 

Rimg0

3 millions de locaux supplémentaires ont été rendus raccordables à la fibre optique en 2021 dans les réseaux d’initiative publique. Et désormais, 85 % du territoire est couvert en 4G par les 4 opérateurs français. C’est ce que révèle l’édition 2022 du rapport « territoires connectés » de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep). Selon elle, l’année 2021 a en effet été marquée par « la forte accélération du déploiement de la fibre en zone d’initiative publique. » Un contexte qui acte la fermeture du réseau cuivre et la bascule progressive vers la fibre. « La décennie 2020 représente une étape historique dans la vie des infrastructures fixes », souligne l’Arcep dans un communiqué. Plusieurs actions ont d’ailleurs été engagées en 2021-2022 pour préparer cette bascule, avec des expérimentations de fermeture du cuivre lancées par Orange. 2022 est une année particulièrement importante dans ce chantier puisqu’Orange a transmis à l’Arcep, le 31 janvier dernier, son plan de fermeture du réseau de boucle locale cuivre, afin que celui-ci puisse faire l’objet d’une consultation publique, comme le prévoit le cadre de régulation.

 

« Garantir une concurrence effective et loyale »

« L’Autorité veillera ainsi à ce que la fermeture de ce réseau se fasse selon un rythme et des modalités préservant l’intérêt de tous les utilisateurs, particuliers et entreprises, et garantissant une concurrence effective et loyale entre les opérateurs », assure l’Arcep, qui fait de la qualité de service sur la fibre et le cuivre, « l’une de ses priorités. » L’Autorité a d’ailleurs publié un plan d’actions reposant sur la prévention, le renforcement du contrôle des interventions, et la réparation des points de mutualisation endommagés. Dans le même temps, la structure a lancé deux nouveaux groupes de travail fin 2021 pour se pencher sur la réalisation de tous les raccordements et sur la fluidification des processus dans le cadre du changement d’opérateur.

 

En parallèle, l’Arcep mise sur une couverture mobile de qualité afin d’améliorer la connectivité des territoires. Une mission poursuivie par les opérateurs ces dernières années, en particulier avec l’obligation de généraliser la 4G sur la quasi-totalité des sites mobiles existants à fin 2020. 2021 était aussi l’année de la montée en puissance des déploiements 5G, avec des ouvertures commerciales dans de nombreuses villes de France. L’Arcep a d’ailleurs publié un observatoire 5G, permettant de suivre de manière détaillée le déploiement de cette nouvelle technologie, au niveau national et dans chacune des régions.

 

Dans le même temps, l’année passée a été « marquée par le lancement des procédures d’attribution des fréquences dans les territoires ultramarins, afin d’assurer des services mobiles à très haut débit performants, innovants et fiables », poursuit l’Arcep. Les nouvelles bandes de fréquences attribuées doivent notamment permettre d’améliorer la couverture mobile 4G et de démarrer le déploiement de la 5G. Les attributions des autorisations d’utilisation de fréquences se poursuivront courant 2022.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
RUGGEDISED la conférence finale
Le 6 septembre 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022