LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Qu’est-ce que "Caeli One", solution de rafraîchissement qui fait son chemin dans les collectivités ?

Adaptation climatique

Présentée comme une alternative à la climatisation classique, ce dispositif adiabatique a été déployé dans plusieurs dizaines de collectivités et structure publiques, dont le ministère de l’Intérieur. Parmi ses atouts : pas de réchauffement à l’extérieur du bâtiment et une empreinte carbone de 80% inférieure à celle d’une climatisation classique.

Rimg0

Rafraîchir un bâtiment sans réchauffer le territoire. Tel est le credo de la société Caeli Energie, fondée à Grenoble en 2020. Elle a développé une solution de rafraîchissement qui ne nécessite pas d‘unité extérieure, ces blocs en façade qui recrachent de l’air chaud et favorisent ainsi le phénomène d’îlots de chaleur. Baptisée Caeli One, cet équipement est basé sur le principe du refroidissement adiabatique qui utilise de l’eau pour rafraîchir l’air et non un gaz réfrigérant.


Dans le cas de la solution de Caeli Energie, il s’agit même d’adiabatique indirecte. « Chacun aura expérimenté la sensation de froid procurée par une peau humide sur laquelle on souffle. Un rafraîchisseur adiabatique exploite ce phénomène naturel lié au changement d’état liquide-vapeur de l’eau », résume Rémi Pérony, co-fondateur et dirigeant de l’entreprise. « Différents systèmes commerciaux exploitent cet effet de manière directe, en humidifiant l’air soufflé, ou indirecte, sans humidifier l’air soufflé. La technologie Caeli Energie est un procédé indirect qui produit un air bien plus froid que tous les systèmes adiabatiques existants : jusqu’à la température de rosée ».


La température de rosée est celle sous laquelle de la rosée se dépose naturellement. Elle est variable selon le contexte. Concrètement, la solution de Caeli Energie va souffler un air proche de cette température de rosée (le plus souvent entre 10 et 15 degrés), ce qui rafraîchi la pièce et améliore ainsi le confort d’été. Seul limite du système, comme il dépend du taux d’humidité de l’air, il ne peut être déployé dans des sites particulièrement humides, comme ceux des territoires tropicaux d'outre-mer (Guyane par exemple).


Une réduction de 80% de l’empreinte carbone

Selon l’entreprise grenobloise, sa solution offre de multiples avantages par rapport à une à une climatisation classique. Il n’y a donc pas d’unité extérieure qui renvoie de l’air chaud vers le territoire. Grâce notamment à son écoconception, l’empreinte carbone de la solution serait aussi de 80% inférieure à celle d’une climatisation traditionnelle. Même chose pour sa consommation électrique qui est cinq fois plus faible.

 

Caeli Energie met aussi en avant la facilité d’installation. Elle ne prend qu’une demi-journée, pour cet équipement mesurant un mètre de haut pour 50 centimètres de large. « Notre technologie est issue du CNRS et tous nos produits sont entièrement fabriqués en France », souligne également son dirigeant. Enfin, son coût d’achat est « compétitif par rapport aux climatisations classiques ». Il faut compter entre 3000 et 3500 euros, installation comprise, pour un équipement capable de rafraîchir une pièce de 30 m2.


Depuis deux ans, Caeli Energie a équipé plusieurs dizaines de collectivités, dans leurs bureaux mais aussi dans des crèches, des écoles et des EHPAD. La solution a également été déployée au ministère de l’Intérieur. « Nous continuons d’avoir un niveau de commande conséquent pour le secteur public. En général, une collectivité va installer un premier équipement en test, puis l’année suivante, elle va en généraliser le déploiement sur un étage ou même un bâtiment complet », conclut Rémi Pérony. Après le secteur public, l’entreprise démarre son activité auprès des particuliers, en cet été 2024.

 

Le magazine

Dans Smart City Mag, retrouvez nos dossiers, enquêtes, reportages, interviews... sur les smart cities, en France comme à l'étranger.

Toutes vos formules d'abonnement donnent désormais accès aux archives numériques du magazine sous forme de liseuse et de pdf à télécharger. L'achat au numéro d'exemplaires papier vous donne également accès aux version numériques du magazine (liseuse + pdf téléchargeable).

Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Ateliers du Smart Cities Tour Val d'Oise Numérique
Le 10 septembre 2024
Assises de l'IA et des Territoires - 4ème édition
Le 2 octobre 2024
Journée régionale Territoires & Mobilités
Le 15 octobre 2024