SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

[DIAPORAMA] Retour sur le Smart Cities Tour de Béthune

Evènement

La première étape du Smart Cities Tour s'est déroulée le 9 novembre à Béthune. Retour en images sur cet événement dédié aux élus et cadres territoriaux des villes petites et moyennes.

Rimg0
Première étape du #SCTour à Béthune, coorganisé avec la FNCCR, et en partenariat avec Villes de France, l’Avicca, Signify, Sogetrel, Orange Business Services, Enedis, Bouygues Energies et Services, Axione. Au programme : la vision de la ville intelligente par Béthune, la maîtrise énergétique d’un territoire, le financement des projets « smart »... #SCTBethune
RTimg0
Rimg1
« On peut faire de la smart city à toutes les échelles de taille de ville, dans les métropoles et dans les plus petites collectivités. » Ariel Gomez, rédacteur en chef de Smart City Mag
RTimg1
Rimg2
« Nous avons repensé notre vision pour remettre le citoyen et l'usager au cœur du projet. C'est ce que nous avons essayé de faire avec la smart city. » Olivier Gacquerre, maire de Béthune
RTimg2
Rimg3
« On peut faire de la transition énergétique à toutes les échelles, grâce à la très grande modularité des ENR qui est un véritable atout » Eric Vidalenc, responsable pôle Transition énergétique à la direction régionale Hauts-de-France de l’ADEME
RTimg3
Rimg4
« La décentralisation énergétique est en marche, notamment avec le développement de l'autoconsommation individuelle et collective. D'ici 2030, il y aura 4 millions d'autoconsommateurs en France. » Thierry Pages, directeur régional d’Enedis
RTimg4
Rimg5
Bertrand Mathieu, chef de marché Secteur public de Signify France, explique comment « smartiser » les territoires grâce à la lumière.
RTimg5
Rimg6
« Le chef d'un projet smart city doit être placé au plus près de l'exécutif pour pouvoir décrocher plus facilement des subventions. » Pierre Ferrari (au centre), directeur de la Stratégie Numérique et chef de projet Modernisation à la ville d'Arras, accompagné de Denis Hourdé (à gauche), directeur des stratégies partenariales et des politiques contractuelles.
RTimg6
Rimg7
« Il faut être opportuniste. La Caisse des Dépôts comme les ministères peuvent être des acteurs pertinents pour financer des projets smart city. » Mickaël Hiraux, maire de Fourmies
RTimg7
Rimg8
« Quand on équipe les bâtiments municipaux de capteurs, on baisse la consommation de 15 %. » Thibault Boullé, développeur commercial de l'offre Smart City chez Sogetrel
RTimg8
Rimg9
« Rendre une ville intelligente : ça rapporte. Il faut accepter d'investir, afin de réaliser ensuite des économies. Chasser des subventions à tous les niveaux, ça ne sert à rien. » Jérémie De grande, directeur général des services de la ville de Béthune
RTimg9
Rimg10
« Il n'y a pas de smart city sans confiance. Il faut être vigilant quant à la protection des données et leur gouvernance. » Delphine Woussen, directrice Smart Cities d’Orange Business Services
RTimg10
Rimg11
« L'enjeu n'est pas que la souveraineté des données, celle des réseaux numériques et des systèmes d'information doit aussi être une préoccupation majeure des projets smart city. » Jean-Luc Sallaberry, chef du département numérique à la FNCCR
RTimg11
A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Assises européennes de la transition énergétique
Du 22 au 24 janvier 2019
AP Connect
Du 29 au 30 janvier 2019
Maddy Keynote
Le 31 janvier 2019