SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Bouygues Energies & Services : petites et moyennes collectivités en ligne de mire

stratégie

A quelques jours de Smart City Expo (à Barcelone) et du Salon des Maires (à Paris), Mickael Suchanek, Directeur des services à la ville chez Bouygues Energies & Services, explique que les métropoles ne sont pas son seul marché.

Rimg0

Après avoir remporté en septembre 2017 (avec Suez, Citelum et Cap Gemini) l’emblématique appel d’offres du Grand Dijon, qui est à ce jour le plus gros projet d’une smart city totalement intégrée lancée à ce jour en France, Bouygues Energies & Services continue à dérouler une feuille de route qui descend en granularité vers des collectivités de plus petite taille.
« Dans les villes qui réfléchissent à leurs projets smart city, il y a de grands villes et les métropoles, mais aussi des villes moyennes et petites qui souhaitent apporter des services à leur citoyens, de manière plus modeste et parfois plus frugale, explique Mickael Suchanek, Directeur des services à la ville de Bouygues Energies & Services. Le Grand Dijon a créé une brèche dans laquelle les collectivités petites et moyennes s’engouffrent. Mais chaque territoire a sa propre logique et ses propres priorités. Nous avons à cœur d’accompagner ces collectivités dans cette démarche comme dans leurs projets de consommation énergétique ».

Exemple de cette approche, l’appel d’offres remporté à Beausoleil, cette commune française enclavée en plein cœur de la principauté de Monaco.
« Le maire voulait développer des services smart pour ses habitants, poursuit Mickael Suchanek. Pour ce faire, il a lancé un marché d’éclairage public qui pouvait servir de base à d’autres services : installation de bornes WiFi, vidéo protection, sonorisation sur IP, bornes de recharge pour véhicules électriques via Citibox... L'élu a identifié cette opportunité pour se doter d’un réseau ».
Autre projet emblématique : le partenariat d'innovation pour la réalisation d'une plateforme Smartcity développée dès ce mois de novembre sur la Communauté de communes Pays Haut Val d'Alzette (CCPHVA), en compagnie encore de Cap Gemini.
« A Dijon, nous partions des infrastructures
, détaille M. Suchanek, à la CCPHVA, nous sommes partis de la plate-forme ».

Quant au projet du Grand Dijon, dont le déploiement s’étalera sur une douzaine d’années, les deux premières années seront clés, puisque c’est à cette période que seront développés la « cabine de pilotage et le réseau fédérateur de la ville », comme l’explique M. Suchanek. C’est aussi dans cette première phase que la ville commencera à repenser sa mobilité, avec la reprise du réseau de signalisation, et qu’elle organisera le sujet clé de la gouvernance des données. « Nous allons faire une charte, et nous allons lancer des hackathons avec des start-up pour trouver de nouvelles idées de services ».
L’étape qui suit pour Bouygues Energies & Services, ce sera un travail sur les grands éco quartiers, sur les campus, et sur les ports autonomes. « Avec les organismes tels que la CDC, nous voulons aider les collectivités territoriales à se développer dans la digital », conclut Mickael Suchanek.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Salon des Maires et des Collectivités Locales
Du 20 au 22 novembre 2018
Future Days
Le 22 novembre 2018
Atelier Villes et Territoires intelligents
Le 27 novembre 2018