SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Système d'information géographique : quels nouveaux usages pour les collectivités ?

SIG

Internet des objets, BIM et intelligence artificielle… Telles sont les trois grandes évolutions techniques des systèmes d’information géographique (SIG), ces solutions de cartographie digitale des territoires. A l’occasion de la série de conférences SIG 2018, retour sur les nouveaux usages qui se développent dans les collectivités autour des SIG.

Rimg0

Apparus il y a 50 ans aux États-Unis, les systèmes d’information géographique (SIG) se sont déployés en France depuis les années 80. Aujourd’hui, quasiment toutes les agglomérations de plus de 50 000 habitants en disposent et la tendance est désormais d’équiper les plus petites collectivités. Le principe du SIG : recueillir, stocker, traiter et présenter numériquement tous les types de données spatiales et géographiques d’un territoire. Les premiers SIG offraient une cartographie de la voirie, en y intégrant des éléments tels que le mobilier urbain, les espaces verts ou les candélabres. Depuis les années 90 : ces systèmes se sont étoffés avec les tracés des réseaux d’eau, d’assainissement ou d’énergie, puis des données dynamiques, comme celles du trafic routier. Plus récemment, l’intégration d’images aériennes satellites ou collectées par drones a permis de développer leurs fonctions de visualisations 2D et 3D.
Mais surtout, depuis les années 2000, ces solutions sortent progressivement des mains des experts, grâce à une ergonomie de plus en plus accessible. « Globalement les SIG évoluent d’un usage purement opérationnel vers de l’aide à la décision, en étant par exemple désormais accessibles aux élus. La visualisation des données est également de plus en plus partagée avec les partenaires des collectivités et même les citoyens », résume David Jonglez, directeur du business développement chez Esri France, premier éditeur mondial de SIG.


IoT, IA et BIM

Les principaux usages des SIG sont la gestion du cadastre, des permis de construire, de la voirie, des espaces verts, des cimetières, ainsi que l’élaboration et le suivi du PLU. Mais une nouvelle application se développe aujourd’hui autour de l’IoT (Internet des objets). Un nombre grandissant de collectivités exploitent en effet l’IoT pour déployer des capteurs environnementaux, faire de la télérelève des compteurs d’eau, de gaz et d’électricité, ou encore développer des services de smart parking (lire SCM N°18). « Les SIG permettent de savoir où déployer les capteurs IoT sur le territoire pour que leur fonctionnement soit optimal, poursuit-on chez Esri France. Des flux de données d’objets IoT peuvent également être intégrés au SIG pour leur ajouter une dimension géographique, par exemple pour suivre en temps réel le déplacement de véhicules de transport public. »
Autre évolution récente du SIG : la convergence avec le BIM (Building Information Modeling). Rappelons que le principe du BIM est d’exploiter un modèle digital d’un bâtiment, de sa conception à son démantèlement, en passant par sa construction et sa gestion. Intégrer les modèles BIM dans une carte SIG permet de "donner du contexte" à ces maquettes numériques de bâtiments. « Ce n’est plus un bâtiment isolé, il est en interaction avec d’autres éléments du territoire. Cela permet par exemple de simuler l’impact d’un nouveau bâtiment sur les besoins en transports, en énergie ou même en crèches », indique David Jonglez.
Dernière évolution du SIG : l’intégration de technologies d’intelligence artificielle (IA), comme le deep learning. L’idée est ici d’ajouter des fonctions de prédiction et d’apprentissage aux solutions. « Grâce à l’IA, les SIG peuvent réaliser des prédictions, par exemple autour de la production de déchets ou des évolutions de la végétalisation, avec une efficacité en amélioration constante, car la solution devient auto-apprenante », conclut David Jonglez.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Salon Smart City + Smart Grid
Du 6 au 7 novembre 2018
Salon Intelligent Building Systems
Du 6 au 7 novembre 2018
European utility week
Du 6 au 8 novembre 2018