SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Lissage des pics : une démarche initiée aux Pays-Bas

Mobilité

Pour réduire les embouteillages et améliorer la qualité de l’air, la ville de Rotterdam a testé le lissage des pics. Le principe ? Récompenser les comportements vertueux des automobilistes.

Rimg0

Dès 2008, Egis a commencé à expérimenter le lissage des pics du trafic routier aux Pays-Bas. L'objectif était de fluidifier la circulation, notamment sur les autoroutes. L’entreprise a pu utiliser des caméras LAPI (à lecture automatisée de plaques d’immatriculation) afin d’étudier les habitudes des automobilistes. Elle les a ensuite contactés, la législation permettant d’identifier les propriétaires des véhicules dont les plaques minéralogiques ont été "lues".
À Rotterdam, des automobilistes ont ainsi été invités à participer au programme. Pendant un an, à chaque trajet évité, ils gagnaient 2 euros de récompense. Après une décennie d’expérimentation, rue par rue, près de 12 000 volontaires ont été recrutés, 60 % ont modifiés leurs comportements et les embouteillages ont été réduits de 6 %. « Et le bénéfice va au-delà, affirme Célia Darrisse, chargée de développement commercial chez Egis Projet. Même après l’arrêt des récompenses, 85 % des automobilistes ont conservé les bonnes habitudes acquises lors du programme. » Satisfait des expérimentations menées dans le pays, l’État néerlandais réfléchirait à une évolution du modèle économique pour passer d’un financement public à un financement par les entreprises.

 

Pour en savoir plus sur le lissage des pics, lisez le retour d'expérience du projet "Chasseur de bouchons" mené à Boulogne-Billancourt, publié dans notre numéro 18 !

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Journées Hydrogène dans les territoires
Du 26 au 27 septembre 2018
ChangeNOW
Du 28 au 29 septembre 2018
Electric Days
Du 9 au 11 octobre 2018