SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Rezopole crée une plate-forme de mise en relation sur l’IoT

Place de marché

Permettre aux collectivités comme aux entreprises de soumettre leurs projets IoT à un pool de fournisseurs du secteur, qui pourront leur transmettre en retour des études ou des propositions commerciales ; tel est l’objectif de la plate-forme lancée par l’association lyonnaise Rezopole.

Rimg1
La plate-forme IdO est conçue comme une place de marché pour permettre aux uns de déposer leurs projets et aux autres de proposer leurs solutions.

Dans le foisonnement actuel que connaît le marché de l’IoT, avec de nouveaux acteurs et de nouvelles offres qui arrivent quasiment chaque semaine d’un côté, et de nouveaux projets qui se montent dans les collectivités et les entreprises de l’autre, comment faire pour que tout ce petit monde puisse entrer en relation pour donner concrètement vie aux déploiements ?
C’est pour essayer de répondre à cette question que Rezopole, association lyonnaise qui gère notamment les nœuds d'échange Internet (IXP) a lancé la plate-forme IdO, un site conçu comme une place de marché pour permettre aux uns de déposer leurs projets et aux autres de proposer leurs solutions.
« L’idée nous est venue lorsque nous avons participé l’an dernier à notre premier SidO [salon dédié à l’IOT qui se tient à Lyon au mois d’avril], explique Xavier Chatagnon, directeur Business Unit au sein de Rezopole. Il nous semblait qu’il manquait quelque chose pour faire le lien entre une offre et une demande qui ne se connaissaient pas ».
L’utilisation de la plate-forme IdO est totalement gratuite (du moins pour le moment) pour tous ceux qui souhaitent déposer leurs projets (collectivités et entreprises) comme pour les fournisseurs qui souhaitent s’y faire référencer pour proposer leurs offres.
Côté fournisseurs, l’accès à la plate-forme est organisé à travers quatre grandes catégories : Hardware (objets connectés, composants et matériel de stockage des données collectées, cloud computing), Software (logiciels embarqués, de monitoring ou d'analyse des données), Connectivité (technologies réseaux, basse fréquence et basse consommation) et Interopérabilité. Un accès est également prévu pour les consultants, bureau d’études et tout autre type d’acteur qui participe à l’écosystème des objets connectés.
L’objectif de la plate-forme est de référencer à terme 650 entreprises offrantes (400 ont été identifiées à ce jour), et d’être visible auprès de la totalité des collectivités territoriales susceptibles de l’utiliser. Dès le lendemain du SidO qui avait été l’inspirateur de cette initiative, 121 candidats s’étaient fait connaître.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

Recevoir la Newsletter
OK
Agenda
Crises de la ville, futurs de l'urbain - Faire face aux défis des inégalités urbaines
Du 2 au 6 mai 2018
Numérique, ville durable et transition écologique
Le 15 mai 2018
Les « villes intelligentes » réduiront-elles les inégalités ?
Le 17 mai 2018