SMARTCITY
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Réaménager l’espace public en pensant smart

Territoire

Chaque jour, la ville est le théâtre d’interactions entre ses espaces publics et les citoyens-usagers. Le numérique rend ces connexions plus intelligentes, leur apporte une valeur qui servira toutes les parties prenantes, et influe sur l’aménagement des territoires. Sète, Nantes et la Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne, mises en lumière lors des Entretiens du Cadre de ville 2017, se veulent une illustration de ces nouveaux espaces publics connectés.

Rimg0
Jean-Baptiste Rey, directeur général adjoint d’EPAMARNE, présente le projet Descartes 21 lors des Entretiens du Cadre de ville.

Agglo PVM : transition énergétique, mobilité durable et mieux-vivre en ville

Descartes 21 est le nom d’un démonstrateur de la ville durable qui associe plusieurs acteurs privés et publics, dont la Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne. Avec l’arrivée du Grand Paris Express – et les grands travaux d’aménagement qu’ils impliquent - le territoire est invité à repensé ses espaces publics. Trois thématiques ont donc été définies pour guider ses projets : la transition énergétique, la mobilité durable et le mieux-vivre en ville. Cela signifie un travail au niveau du « réseau énergétique intelligent », de « la mobilité décarbonée », « l’adaptation des bâtiments aux nouveaux usages », indique Jean-Baptiste Rey, directeur général adjoint d’EPAMARNE (établissement public d'aménagement). Pour atteindre ces objectifs, plusieurs projets sont actuellement testés, tels que des bornes de recharge pour vélo électrique alimentées par des panneaux photovoltaïques ou une application de crowdsourcing qui invite les usagers à renseigner la qualité des pistes cyclables.

 

Nantes : mobilité partagée, environnement, gouvernance des données

L'île de Nantes

Parmi les grands chantiers de Nantes figurent la reconquête des berges de son île, en bord de Loire, et des rues connexes. « En 2007, c’était un parking sauvage » rappelle Jean Luc Charles directeur général de la SAMOA (Société d'aménagement de la métropole Ouest Atlantique). Depuis, le projet de réaménagement a été soumis à la consultation citoyenne pour co-créer, avec les services de la métropole et des partenaires privés (EGIS, Colas, Enerdis...), un nouvel espace où la mobilité est partagée entre les piétons, les cycles, les voitures, et même les bateaux sur le fleuve. Au-delà du sujet des transports, très répandu dans les smart cities, l’île de Nantes est un terrain d’expérimentation pour la captation des données environnementales, les infrastructures routières énergétiques ou encore la gouvernance des données.

 

Sète : valorisation du patrimoine, télégestion des luminaires, fluidité du trafic

L’entreprise Citelum, filiale du groupe EDF, accompagne la ville de Sète depuis 2012 dans le réaménagement lumineux de ses espaces publics. Deux ambitions guidaient la ville lors du lancement des travaux : la télégestion des systèmes et la valorisation du patrimoine. Aujourd’hui, 7 800 points lumineux ont été modernisés et « 24 sites ont été mis en lumière en 100 % LED, avec un système de pilotage pour définir à distance des scenarios, comme Octobre rose ou la Fête du 14 juillet » détaille Magali Martin, directrice générale France de Citelum. L’entreprise a également aidé la ville à avancer sur d’autres chantiers tels que le stationnement intelligent (installation d’une centaine de capteurs de présence de véhicules), l’information en temps réel du trafic (via des panneaux de jalonnement et une application mobile), le pilotage à distance des feux tricolores.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Service commercial
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 769 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Salon Smart City + Smart Grid
Du 6 au 7 novembre 2018
Salon Intelligent Building Systems
Du 6 au 7 novembre 2018
European utility week
Du 6 au 8 novembre 2018