LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Innovation : Nathalie Arnould, design manager pour la ville et la métropole de Saint-Etienne

Innovation
H_1
Nathalie Arnould, design manager pour la ville et la métropole de Saint-Étienne.
Sensibiliser les services au rôle du design dans l’action publique

Son poste est sans doute inédit en France. Nathalie Arnould est depuis 2011 design manager pour la ville et la métropole de Saint-Étienne. Un poste stratégique qui permet d’insuffler de l’innovation dans les services publics.

D’où est venue l’idée de créer ce poste de design manager ?
Lors d’une Biennale Internationale Design organisée par la Cité du design, des membres de la ville de Saint-Etienne ont rencontré des représentants de Montréal, qui faisait partie du Réseau des villes créatives de l’Unesco et dont la communauté d’agglomération possédait un bureau du design. Saint-Etienne s’en est donc inspirée et m’a recrutée en 2011. L’idée, c’est que le secteur des créatifs, regroupant toutes les activités culturelles, est vecteur de développement, d’attractivité, de renforcement de l’identité d’un territoire.
Dans une entreprise, le design manager définit une stratégie par rapport à la qualité d’un produit ou d’un service, intégrée à une stratégie plus globale. Il ne dessine pas un objet, mais il met en œuvre une politique pour innover, notamment en favorisant la transversalité et en constituant une équipe aux compétences variées. J’applique la même démarche au sein de la collectivité. Dans l’organigramme, je suis positionnée au niveau des directions et ma mission est transversale à tous les services. Le design n’est pas un objectif mais un outil de développement des politiques publiques et un moyen d’insuffler de l’innovation.

 

Comment est-ce que votre mission se matérialise ?
Au niveau de la commande publique, il y a un travail à faire, les catalogues manquant d’innovation ; c’est important pour la cohérence d’un territoire d’avoir des achats qui correspondent à ses moyens, ses besoins mais aussi son identité, en l’occurrence liée à la Cité du design ! Avec la direction de l’urbanisme, nous discutons par exemple du mobilier, tels que les bancs ou les luminaires, qui intégrera l’espace public. On peut recruter un designer afin qu’il conçoive du mobilier sur mesure ou qu’il travaille avec les urbanistes ; ensemble, ils peuvent en effet imaginer l’aménagement d’une place en prévoyant directement des assises dans l’architecture. Nous travaillons aussi sur l’information : lorsque la métropole agit en matière de précarité énergétique, par le biais de l’isolation d’un bâtiment afin de réduire les consommations, notre mission est de montrer aux habitants, graphiquement, les économies réalisées.

 

Si l’impact est facilement visible sur les équipements, le design révolutionne également le travail des services… est-ce bien perçu ?
Si la démarche n’avait pas été portée politiquement, ça aurait été difficile… Afin de sensibiliser les services au rôle du design dans l’action publique, j’ai créé des formations avec le CNFPT et la 27ème région. Ensuite, l’objectif est de les aider à formuler leurs besoins et d’améliorer leurs méthodes de travail. Je mobilise ainsi des designers auprès du service des transports pour définir le meilleur emplacement d’une nouvelle station de tramway. Ils sont capables d’identifier les points dynamiques d’un quartier, d’amener une réflexion en partant de l’usage. Ils ont la capacité de concevoir la bonne démarche pour le bon résultat en allant au-delà d’une réponse purement technique ; pour cela, ils recueillent les avis des services et des habitants qu’ils mêlent à leurs idées. Depuis 5 ans, la direction du bâtiment fait également appel à un designer lorsqu’elle travaille à la rénovation d’une salle de classe d’une école. Au final, nous avons une meilleure longévité des travaux effectués, notamment parce que les enfants, les familles et les agents s’y sont impliqués - par la co-construction du projet -, y trouvent une réponse à leurs besoins, se les sont appropriés, les respectent davantage.

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Assises de l'IA et des Territoires - 2ème édition
Le 9 décembre 2022
Hyvolution
Du 1 au 2 février 2023