LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Logistique urbaine : Paris et Argenteuil testent le stationnement connecté

Stationnement

Embouteillages, pollution, dégradations… La capitale et la commune du Val-d'Oise sont aujourd’hui confrontées à de multiples nuisances liées à l'explosion des livraisons de colis. Pour limiter ces dommages, elles expérimentent le stationnement connecté.

Rimg0
S+LOADZ a été testé, pour la première fois dans un environnement urbain réel, le mois de juin dernier dans la ville catalane de Vic.

Afin d’accélérer le virage vers une logistique urbaine durable et intelligente, Paris et Argenteuil se dotent d’une nouvelle application digitale pour gérer les zones de chargement et de livraison. Un projet développé dans le cadre de l'appel à l'innovation 2021 de l'EIT Urban Mobility, une initiative de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT) qui vise à accélérer les solutions et la transition vers un système de transport multimodal, centré sur les usagers. Appelé S+LOADZ (Sustainable Digital Loading and Delivery Zones), le projet consiste à adapter et à piloter une plateforme digitale destinée aux villes, aux conducteurs et aux agents de circulation. Elle permet de contrôler, surveiller et analyser les zones de chargement et de livraison, des opérations logistiques dans les centres urbains.

 

500 000 colis livrés chaque jour à Paris

Pour la capitale, l’objectif est de limiter les sources de nuisances auxquelles elle est confrontée tels que les embouteillages, la pollution ou les dégradations…500.000 colis sont en effet livrés chaque jour dans la capitale pour un peu plus de 2 millions d'habitants. Un quart de ses émissions de CO2 proviendraient d’ailleurs du transport de marchandises. Pour limiter cet impact, la Ville lance donc une stratégie, déployée entre 2022 et 2026, pour assurer une logistique urbaine décarbonée et silencieuse mais surtout accélérer la transition écologique du transport de marchandises. Avec notamment la mise en place de cette plateforme de stationnement intelligent.

 

Grâce à cet outil, l’idée est de gérer virtuellement les différentes conditions de stationnement temporaire des véhicules logistiques. Il permet en effet de définir les zones de stationnement autorisées et celles interdites pour les enlèvements et les livraisons mais également d’établir des conditions et des avantages spécifiques pour les véhicules à faibles émissions et d’adopter des réglementations en fonction de l'heure, du type de véhicule et de la capacité de la zone. Grâce à l'application nommée Parkunload, les conducteurs de véhicules logistiques s'enregistrent lorsqu'ils se garent. Les agents de la circulation peuvent ainsi faire respecter le bon usage des zones de chargement.

 

Collecter de la data

Ce système permettra également à la Ville de recueillir des données afin de surveiller l'utilisation des zones et d’ajuster les politiques correspondantes. La ville de Paris expérimente cette innovation depuis le mois d'octobre pour une durée de 6 mois dans 160 lieux de stationnement situés dans le 10e arrondissement. Réalisé avec le soutien de l'Université Gustave Eiffel et de la Métropole du Grand Paris, ce système pilote devrait permettre d'atteindre différents objectifs. Au-delà d’améliorer le respect du stationnement de chargement et de livraison, l’idée est notamment de réduire la circulation et le stationnement illégal mais aussi d’augmenter l'efficacité des opérations et d’améliorer la qualité, la sécurité de l’espace public tout en optimisant son usage.

 

Argenteuil participe également au projet S+LOADZ avec la Métropole du Grand Paris et l’EIT. « En utilisant l'application, les conducteurs pourront obtenir gratuitement un ticket numérique d’arrêt leur permettant de s’affranchir du classique disque européen de stationnement, et sont informés instantanément du temps de stationnement restant et des disponibilités dans le quartier », précise la première ville du Val-d’Oise. « Les zones concernées par ce système avantageux et intuitif tant pour les conducteurs que pour la police municipale qui pourra mieux contrôler la rotation des véhicules, seront indiquées par des panneaux installés sur la vingtaine de places concernées ».


À l’issue de l'expérimentation (qui doit durer un an), un diagnostic du stationnement sur ces places sera effectué afin d'évaluer leur fonctionnement et réajuster leur utilisation. Ces aires spécifiques pourraient par exemple, si la capacité le permet, être ouvertes au stationnement des riverains la nuit, conclut la mairie d’Argenteuil.


Outre Paris et Argenteuil, la solution est aussi expérimentée à Vic, en Espagne et à Ankara, en Turquie.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Les Assises de l'IA et des Territoires - 2ème édition
Le 9 décembre 2022
Hyvolution
Du 1 au 2 février 2023