LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Analyse d'images : Upciti veut faciliter les projets des villes petites et moyennes

Technologie

Le concepteur de capteurs multi-usage entend simplifier le déploiement de projets smart city dans les petites villes et les communes de moyenne importance, grâce à une formule packagée associant la location du matériel et la connectivité nécessaire. Explications.

Rimg0

Upciti, fabricant de capteurs d’analyse d’images embarquées, a décidé de faciliter l’accès aux solutions smart city pour les petites villes et les communes de taille moyenne. « Le coût des solutions proposées par les principaux acteurs du marché est encore très élevé, ce qui oblige les petites collectivités à se lancer dans des projets assez onéreux nécessitant le plus souvent la mise en place d’appels d’offres », observe Maxime Dusart, directeur général adjoint en charge des opérations.

 

En fait, dans bon nombre de projets, le choix de déployer des capteurs mono-usage génère effectivement des coûts d’installation et de maintenance importants, et engendre également une multiplication des outils de gestion des données collectées. Dans ce contexte, certaines villes préfèrent ne pas se lancer dans des projets leur paraissant parfois surdimensionnés. Face à ce constat, Upciti a donc décidé de concevoir une offre packagée comprenant la location des capteurs multi-usage, la connectivité 3G/4G et l’accès aux datas pour un ensemble de cas d’usage prédéfinis.

 

1650 € mensuels pour une cinquantaine de capteurs connectés

« Concrètement, nous pouvons équiper un centre-ville avec une cinquantaine de capteurs pour un coût mensuel de 1650 €, soit un budget global de moins de 40 000 € sur la durée totale du contrat (deux ans), ce qui évite la procédure d’appels d’offres », indique Maxime Dusart. C’est donc le principe de la « servicisation » qui est ici appliqué aux déploiements smart city, la location remplaçant l’acquisition des capteurs. Toutefois, un coût additionnel est à prévoir : celui de la pose du matériel sur les mâts d’éclairage, opération qui ne peut être réalisée que par le gestionnaire d’éclairage public de la ville, seul habilité à intervenir sur ce type d’installations.

 

A noter que le monitoring des datas peut être réalisé sur l’infrastructure logicielle existante (ESRI ArcGis par exemple) ou via l’envoi des données au moyen de fichiers Excel/Csv. « Nous pensons que ce type de solutions peut lever les freins qui bloquent certains projets dans les petites et moyennes villes », souligne Maxime Dusart, « d’autant plus si les besoins sont bien identifiés dès le départ ».

 

En l’occurrence, la solution Upciti vise à monitorer et améliorer le stationnement en centre-ville, étudier les flux de circulation des piétons et des véhicules dans l’objectif d’apporter une aide à la décision en matière d’aménagement, rendre plus efficace la collecte des déchets, éviter les dépôts sauvages, et réduire les nuisances sonores. Mais d’autres usages pourront être ajoutés au fil du temps, sans modifier l’infrastructure en place.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
RUGGEDISED la conférence finale
Le 6 septembre 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022