LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

[TRIBUNE] Le cloud, pierre angulaire de la ville de demain ?

Dématérialisation

Tribune rédigée par David Friend, CEO de Wasabi Technologies

Rimg0
© Luis Quintero

D’après les Nations Unies, deux personnes sur trois habiteront probablement dans les villes ou centres urbains d’ici à 2050, soit 2,5 milliards de personnes de plus. Cet accroissement de la densité de population accélère les défis déjà nombreux auxquels devront faire face les villes du 21e siècle. Afin de répondre aux problématiques liées aux flux de population, à la mobilité ou encore aux enjeux climatiques, la numérisation des espaces urbains est dès à présent une priorité. La digitalisation touche l’ensemble des secteurs et acteurs de la ville, ayant pour conséquence une croissance exponentielle de données à gérer et à stocker. Alors, quels enjeux représentent le stockage des données dans le développement des villes connectées de demain ?


Le développement des villes intelligentes : une évolution nécessaire ?

Les nouvelles technologies créent des opportunités pour repenser les espaces urbains existants et en améliorer la qualité de vie. La transformation numérique des villes a pour but de répondre aux nombreuses problématiques rencontrées par les citoyens qu’elles soient liées à la santé, à l’éducation, aux nouveaux usages de travail ou encore à l’accès aux services administratifs, par le biais de services en ligne SaaS par exemple. Une transformation qui se traduit également par l’usage des technologies telles que l’IoT (maisons connectés, voitures autonomes, etc.), la vidéosurveillance, le Big Data, l’automatisation ou encore le machine learning. Un nouveau modèle résolument numérique, qui va engendrer une augmentation constante de la quantité de données produite par l’ensemble des acteurs de la ville (citoyens, entreprises, services) et poser des questions sur les capacités réelles d’exploitation de la donnée.

Le déploiement du réseau 5G sur le territoire est un élément clé pour faire émerger le modèle des villes connectées. Cette évolution réseau va permettre d’absorber la masse quasi infinie de données, qui seront émises au quotidien, et en exploiter leur plein potentiel. La 5G offre les capacités essentielles à la ville connectée pour prospérer telles que l’accès à un réseau plus stable et un débit jusqu’à 10 fois plus rapide, avec un temps de latence réduit. En pratique les réseaux, capteurs et objets connectés au sein de la ville vont produire de la donnée, qui sera rapidement traitée grâce aux capacités opérationnelles du réseau 5G et permettre d’optimiser le quotidien : faciliter la collecte de tri, optimiser le trafic et les transports publics ou encore améliorer la gestion de l’éclairage par exemple. Les DSI des villes doivent concentrer leurs efforts autour de l’optimisation du traitement et du stockage des données, piliers essentiels au fonctionnement de ces nouveaux espaces.


Gestion des données pour les villes : quels enjeux en matière de stockage ?

D’après Statista, le volume de données numériques créées ou répliquées par an dans le monde devrait tripler d’ici à 2025 pour atteindre 181 zettaoctets : « le big bang du big data ». La gestion de toutes ces données est une pièce maîtresse dans la construction de ces nouveaux modèles et implique de nombreux enjeux : traitement, stockage, capacité, sécurité, confidentialité, coût etc. Stratégiquement, la mise en place d’un réseau de stockage décentralisé des données est la piste la plus fiable à étudier. Opter pour une architecture informatique dite de « Edge Computing », permet de récolter et d’analyser localement les données, puis dans un second temps de les stocker dans un centre de données. Le stockage de l’ensemble des données récoltées est essentiel, puisque même si elles ne sont pas utilisées sur le moment, elles jouent un rôle crucial dans l’amélioration des technologies prédictives telles que l’IA. Les villes intelligentes doivent donc placer le stockage des données au cœur de leur stratégie de développement.

fsdfs

David Friend, CEO de Wasabi Technologies

Une fois l’architecture informatique de la ville intelligente définie, quelles autres questions pose le stockage des données ? Tout d’abord, la gestion du flux d’information renvoie à la problématique de protection des données. C’est un enjeu central pour l’acceptation de ces nouveaux modèles, notamment auprès des citoyens. Le système de sécurité doit être pensé à plusieurs niveaux pour prévenir des différents risques : la dégradation physique des IoT, la protection des données personnelles (RGPD) ou encore les cybers attaques. De plus, pour répondre au besoin croissant de stockage, les villes ne devraient pas avoir à choisir entre budget et performances.

 

IaaS et villes intelligentes

Les acteurs du stockage cloud jouent un rôle clé dans cette transition. Pour répondre aux multiples enjeux inhérents à la gestion des données, il faut des infrastructures de stockage et de services capables d’être flexibles et adaptables, tel que le modèle d’Infrastructure as a Service (IaaS). Le principe de ce modèle est simple : l’utilisateur ne paye que ce qu’il utilise réellement. L'IaaS permet d’avoir accès à des services de stockage et d'informatique périphériques gérés à la demande et sécurisés. Ce modèle permet aux collectivités de concrétiser leur transformation numérique, tout en contrôlant le budget et les coûts de stockage, qui seront équivalents à leurs besoins réels.

En déléguant cette tâche à un tiers spécialisé, les villes s’assurent une meilleure prise en charge des risques en matière de stockage et de cybersécurité. Par ailleurs, ces derniers proposent des infrastructures qui agiront en faveur de la protection, de l’immuabilité des données et de la récupération de celles-ci en cas de problème. Ainsi, les villes pourront capitaliser leurs investissements dans le stockage en améliorant sans cesse les technologies prédictives et donc les services au sein de la ville.
Avec le plan d’investissement « France 2030 », l’aménagement de villes connectées et intelligentes est en marche. La gestion des données, qui sont au cœur de cette évolution, soulève un grand nombre de questions : budget, stockage, usage, souveraineté, sécurité. Trouver des réponses collectives aux enjeux du stockage des données sera un facteur décisif dans le déploiement des villes connectées et de leur acceptation par les citoyens.

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Ruralitic
Du 23 au 25 août 2022
RUGGEDISED la conférence finale
Le 6 septembre 2022
Tournée de la Transition Energétique - Clermont Ferrand
Le 13 septembre 2022