LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Citroën, Accor et JCDecaux imaginent la mobilité urbaine de demain

Véhicules autonomes

Le groupe Citroën, le publicitaire JCDecaux et l’hôtelier Accor ont imaginé un concept de robot de transport autonome et électrique qui vient s’associer à différents « pods ». L’idée : multiplier les usages et les services de mobilité urbaine.

Rimg0
« L’avènement des véhicules autonomes pourrait contribuer à décongestionner les villes, toutefois il n’existe pas de viabilité économique à moyen terme pour ces solutions, en raison du coût élevé des technologies de conduite autonome, au regard du taux d’utilisation. » C’est de ce constat que sont partis Citroën, le publicitaire JCDecaux et le groupe hôtelier Accor. Ensemble, ils se sont réunis pour créer The Urban Collectif, un concept de mobilité en open-source. Baptisé Citroën Autonomous Mobility Vision, ce modèle repose sur une plateforme de mobilité autonome et électrique qui prend la forme d’un robot de transport, nommé The Citroën Skate. Se déplaçant en continu dans la ville, il est associé à des pods dédiés à différents services et usages. En dissociant la plateforme des services de mobilité, l’idée est de multiplier les offres de services.
RTimg0
Rimg1
Autonome, électrique et rechargeable par induction, le robot de transport peut fonctionner quasiment en continu. Il circule sur des voies dédiées et vient se positionner en dessous des pods pour se déplacer selon les besoins. Sorte de skate board équipé de batteries, moteur électrique et capteurs, sa vitesse maximale est limitée à 25 km/h. Le robot mesure 2,60 m de long, 1,60 m de large et 51 cm de haut. L’idée est ensuite de proposer aux collectivités ou aux entreprise de développer leurs propres pods pour le transport de personnes, l’offre de services ou de biens de consommation.
RTimg1
Rimg2
« Disposer d’une flotte de The Citroën Skate permettrait aux collectivités de mieux absorber les pics de demande de transport aux heures de pointe, d’offrir du transport à la demande aux heures creuses ou de réaliser la nuit des déplacements sans bruit », estiment The urban collectif dans un communiqué. Selon lui, la plateforme ouvrirait de nouveaux horizons de services ambulants tel qu’un cabinet médical, un food truck, ou un atelier de réparation. « L’intelligence artificielle permet de prévoir à l’avance où et quand ces pods doivent être utilisés, en fonction d’événements extérieurs ou d’usages », précise le collectif.
RTimg2
Rimg3
Trois pods ont d’ores et déjà été imaginé par le collectif d’entreprises. Le premier, Sofitel En Voyage est né de la collaboration entre Citroën et Accor, qui met en avant la marque de luxe Sofitel. Doté de portes coulissantes automatisées, ce pod propose une expérience haut de gamme pour se rendre « dans les meilleurs restaurants, à la gare ou à l’aéroport » et peut transporter deux à trois passagers. Pour multiplier les services à bord, le collectif a imaginé un bandeau LED pour afficher des informations en temps réel telles que les actualités, la météo, ou la durée du trajet, mais également un bar, qui s’ouvre au toucher, pour offrir des boissons et mignardises, des revues et même des fleurs fraîches ou des chargeurs à induction. Pour aller encore plus loin, les acteurs ont pensé l’équiper d’une tablette tactile proposer des visioconférences avec des concierges Sofitel afin de réserver un restaurant ou un théâtre par exemple. Pour Sébastien Bazin, Président-directeur général de Accor, il s’agit de « prolonger l’expérience hôtelière en dehors des murs des établissements. »
RTimg3
Rimg4
Le deuxième Pod créé par Accor et Citroën, le Pod Pullman Power Fitness vise la remise en forme. L’idée : allier l’utile à l’agréable tout en optimisant son temps de transport. L’unique usager pourrait ainsi faire du rameur ou du vélo et pourrait être coaché par un hologramme. Le collectif imagine même pouvoir recharger les batteries du robot de transport grâce à l’effort fourni sur le vélo ou le rameur.
RTimg4
Rimg5
Le dernier pod nommé JCDecaux City Provider est issu du partenariat entre Citroën et JCDecaux. Son but est de proposer un service complémentaire, entre transports en commun et moyens de mobilité individuelle en offrant une solution de transport urbain à la demande. Plus inclusif, il propose de transporter poussettes ou fauteuils et permet d’embarquer 5 passagers. Son objectif : proposer le meilleur itinéraire, entre point de départ et de destination, afin d’optimiser le temps et la distance. Ce véhicule serait quand même équipé de prises USB et d’écrans interactifs pour planifier et suivre les trajets, mais aussi pour disposer de renseignements sur la vie culturelle, touristique, associative ou découvrir des lieux ainsi que des propositions d’activités.
RTimg5
Rimg6
Selon Citroën, JCDecaux et Accor, « les métropoles voient leur population croître les conditions de déplacements sont à réinventer. » Les trois acteurs estiment d’ailleurs que la crise de la Covid-19 a renforcé les attentes des citadins pour des modes de déplacement plus propres, plus sûrs, plus flexibles et dans le respect des règles de distanciation. Ce qui influence l’évolution du paysage urbain et des solutions de mobilité intelligente. Grâce à ce concept, les trois acteurs envisagent de « fluidifier le trafic de 35% minimum. » Même si leur vision de la mobilité urbaine reste assez solitaire et semble écarter le transport collectif
RTimg6
A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
SIMI
Du 8 au 10 décembre 2021
CITY by SIMI
Du 8 au 10 décembre 2021
Assises Européennes de la Transition Energétique EVENEMENT REPORTE
Du 1 au 3 février 2022