SMARTCITY
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Un hub pour former aux métiers de la ville intelligente dans le Val-d’Oise

Ecosystème

Le syndicat mixte Val-d’Oise Numérique prépare l’ouverture de son hub numérique Nikola Tesla, un projet qui mêle centre de formation et démonstrateur de la ville intelligente.

Rimg0
Le hub numérique Nikola Tesla devrait ouvrir en octobre 2018 © CDVO / JY.LACÔTE

Le hub numérique Nikola Tesla, dédié à la formation aux métiers de la fibre et de la ville intelligente, ouvrira ses portes en octobre prochain sur le site de l’ancienne SEGPA (sections d'enseignement général et profes-sionnel adapté) du collège d’Ecouen. Le projet, porté par le syndicat mixte Val-d’Oise Numérique et le département, est envisagé depuis plusieurs années ; la disponibilité des locaux a lancé sa réalisation. « Le point de départ, c’est le déploiement de la fibre sur le territoire. En 2011, le département a lancé son schéma directeur d’aménagement numérique, et la mise en place d’un RIP [réseau d’initiative publique, ndlr] a été décidée afin de compléter l’infrastructure réseau. Dans le cahier des charges, nous avons inclus un engagement à la formation par l’opérateur, et la mise en place d’un fonds pour l’insertion et les usages » raconte Rachid Adda, directeur général du syndicat mixte.

 

Démonstrateur de la smart city

Le hub Nikola Tesla accueillera des bénéficiaires du RSA, des chômeurs de longue durée, des "décrocheurs" scolaires, mais également des salariés en formation continue. Privilégiant une gouvernance souple et collaborative, Val-d’Oise Numérique a noué plusieurs partenariats avec des organismes de formation et d’insertion tels que l’Ecole de la deuxième chance, des prescripteurs, comme Pôle Emploi, et des entreprises. « La formation à la fibre, c’est le vaisseau amiral. Nous allons également proposer d’autres thématiques, d’autres parcours, autour de l’internet des objets, de la vidéosurveillance, de la ville intelligente » précise Rachid Adda. Afin de former au mieux les participants, le site d’Ecouen va devenir un véritable démonstrateur "smart city" : les bâtiments vont être monitorés, une vingtaine de places de parkings va être équipée de capteurs, des caméras vont être reliées à une réplique de centre de supervision urbain... Entre 100 et 200 personnes devraient ainsi être formées chaque année aux métiers de la ville intelligente. Avec un diplôme et une embauche à la clé. 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Transition climatique : peut-on mieux dépenser ?
Le 19 février 2019
Big Data Paris
Du 11 au 12 mars 2019
SMART CITY, une vision à taille humaine : mise en œuvre et clefs de la réussite
Le 13 mars 2019