LE MAGAZINE DES VILLES ET DES TERRITOIRES CONNECTÉS ET DURABLES

Partenariat GRTgaz / RTE : de l’intelligence dans le gaz

smart grid

En s’associant à RTE dans le cadre du projet Jupiter 1000 et d’une plate-forme d’Open Data, le transporteur gazier GRTgaz s’ancre dans le paysage des smart grids et de la transition énergétique.

Rimg0
GRTgaz opérateur du transport gazier possède et exploite 32 450 km de canalisations pour acheminer le gaz entre fournisseurs et consommateurs. © Creative Commons

Complémentaire du système électrique, le système gazier monte doucement en puissance en France. Au pilotage : GRTgaz (transporteur de gaz), dont le rapprochement avec RTE (transporteur d’électricité) souligne la vision multi-énergies du smart grid, c’est-à-dire l’apport d’outils numériques aux réseaux énergétiques pour une gestion plus intelligente. Gaz et électricité sont soumis aux mêmes défis. C’est pourquoi « le réseau doit s’adapter afin d’accueillir les énergies renouvelables produites localement, telles que le biométhane, ou afin d’ajuster le transport de l’énergie depuis la production décentralisée jusqu’aux consommateurs, potentiellement situés sur un autre territoire » souligne Pascale Guillo-Lohan directrice Smart grid chez GRTgaz.

 

Transformer l’électricité en hydrogène ou en méthane

Souhaitant aller plus loin, l’entreprise vient de signer deux partenariats avec RTE. Le premier atteste de l’entrée du transporteur électrique dans le projet Jupiter 1000 à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Piloté par GRTgaz, ce démonstrateur teste le procédé Power to Gas. « Il s’agit de la conversion de l’électricité en gaz, autrement dit la transformation de l’électricité en hydrogène dans un premier temps ou en méthane après méthanation » précise Pascale Guillo-Lohan. Cette technologie pourrait palier à l’une des difficultés rencontrées par les acteurs du smart grid : le stockage des énergies renouvelables produites par intermittence et sans concordance systématique avec les besoins des consommateurs pour la cuisson, le chauffage ou encore la recharge des véhicules électriques.
Second volet de la coopération entre GRTgaz et RTE, le lancement début avril d’une plate-forme Open Data. « Les données des deux transporteurs, concernant les productions et consommations énergétiques à l’échelle nationale ou locale, y sont accessibles. Les collectivités peuvent s’appuyer dessus pour élaborer leurs stratégies énergétiques territoriales ou leur plan Climat Air Énergie », mentionne Pascale Guillo-Lohan. Et pour leur apporter un outil d’aide à la décision le plus affiné possible, cette plate-forme a pour vocation d’accueillir, à long terme, les données d’autres opérateurs de l’énergie.
Fort de ces engagements dans une transition multi-énergétique, GRTgaz ne compte pas en rester là. Un projet de smart grid territorial autour du biométhane, dans le cadre d’un partenariat public-privé, est actuellement à l’étude. Il expérimentera notamment une optimisation du réseau pour accueillir du biométhane et l’inversion des flux de transport de gaz. Des précisions devraient être apportées par le transporteur au printemps.

 

Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot, directrice de clientèle
christine.doussot@smartcitymag.fr
Tél. + 33 7 69 21 82 45

RECEVOIR LA NEWSLETTER
Agenda
Smart Cities Tour - Arras
Le 16 février 2021
Smart Cities Tour - Angers
Le 23 mars 2021